08 septembre 2010

Consommation et prix du pain

Consommation et prix du pain ...

 

.
I/ Etude de document vidéo sur ce thème

En Mars 2010 quelques journalistes ont mené l'enquête et voyons ce qu'ils ont rapporté (reportage vidéo de 4 minutes dans l'émission de France 5 "C'est notre affaire"...

 

 

 

Questions

1) Que veut dire la présentatrice quand elle évoque la « multiplicité de l’offre » ?

2) Redites d’une autre façon cette phrase de la présentatrice : « Sur ces 5 dernières années, la baguette a augmenté de 11% : plus vite que l’inflation ».
 -Le Taux d’inflation est la mesure de la hausse des prix sur une période en comparant l’indice des prix à la consommation à la fin de la période par rapport a celui du début. L’indice des prix à la consommation sert a mesurer l’évolution de l’ensemble des prix a la consommation, c’est une moyenne pondérée des prix et des biens les plus consommés.
Si le prix d'un pain avait été de 100 centimes d'euros en 2005, il serait passé à 111 centimes en 2010.
Le prix de ce pain aurait donc été multiplié par 1.11, c’est le coefficient  multiplicateur.
Et si le niveau général des prix (mesuré par l'IPC) avait été fixé à 100 en 2005, sur la même période, il aurait été multiplié par un coefficient plus petit que celui du pain ? Exemple : pour une inflation de 6%, l'IPC serait passé au niveau 106. (coef. mult : 1,06)

Faussurier Axel et Court Alexia

3) Sachant que l’indice des prix à la consommation des ménages (base 100 en 1998) est passé du niveau 110,4 en Décembre 2004, au niveau 119,3 en Décembre 2009, faites les calculs nécessaires pour illustrer avec des chiffres l’affirmation de la question précédente.
 -En 5 ans l’IPC a été multiplié par environ 1.08 (119.3/110.4=1.08). Le prix de la baguette a été multiplié par 1.11 alors que L’IPC 1.08. L’IPC est donc inférieur au chiffre multiplicateur de la baguette. Cela veut dire que la baguette a plus augmenté que l’indice des prix à la consommation.

Axel Faussurier et Alexia Court.

4) Pourquoi les associations de consommateurs s’intéressent-elles particulièrement à l’évolution du prix du pain ?

5) Peut-on dire que le prix du pain est lié au prix du blé ? (Dans quelle mesure oui, et dans quelle mesure ce lien est-il faible ?

 

6) Qu’est-ce qui, selon les boulangers, influence le plus les prix du pain ? Pourquoi ?



7) Leur explication est-elle suffisante pour expliquer l’évolution du prix du pain ? Et sinon, que faudrait-il ajouter ?

8) D’autres explications apparaissent : Les gens demanderaient du « pain traditionnel » qui demanderait plus de travail : Est-ce le résultat d’une stratégie des offreurs ou d’une évolution des goûts des demandeurs ? Débattez et justifiez.

9) l’INSEE, qui mesure l’évolution des prix des produits, a-t-elle prévu de prendre en compte les évolutions de qualité des produits pour corriger l’évolution de l’indice des prix (que ce soit pour les téléviseurs ou pour les baguettes) ?
NB : Une « fiche méthode » de l’lNSEE est mise à votre disposition dans les "documents complémentaires" afin que vous en sachiez plus sur la fabrication de l’IPC (indice des prix à la consommation) …
Le fait que l’INSEE essaye de mesurer la hausse du prix de la baguette « à qualité constante » permet-il d’être certain que le budget-pain des ménages n’augmente pas plus que le chiffre qu’il publie (sur le prix de la baguette) ? Justifiez …

10) D’autres explications apparaissent : De plus en plus de baguettes seraient issues d’une production dite « marketéé » et/ou avec une farine « marketée » : Comment comprenez-vous cette expression ? Pouvez-vous le dire autrement ?
La personne nous dit que ces chartes de fabrication sont en fait des gages de qualité. Cela vous rassure-t-il ou non sur le fait que la hausse du prix de la baguette corresponde bien à un « plus » pour le consommateur ? Justifiez.


11) On apprend généralement, en économie, que quand le prix d’un bien augmente, la demande de ce bien risque de diminuer … Alors dans quelle mesure peut-on dire que la baisse de la consommation de pain est une conséquence de l’augmentation de son prix ? (Quelle affirmation de fin de reportage semble aller plutôt dans ce sens ?). Cette explication vous paraît-elle satisfaisante ? Pourquoi ?

On peut commencer par observer la baisse de la consommation de pain en France : en 1900, elle était de 900 grammes par habitant et par jour, mais 2006 elle n'était plus que de 160 grammes. En un siècle, cette consommation a été divisée par cinq.

De plus, le prix de la baguette a augmenté en France : en 1970, il était de 0,57 Fr, soit 0,09 € et en 2008, il était de 0,85 €.

On pourrait donc établir une relation entre la baisse de la consommation de pain et  l'augmentation de son prix.

Cependant, nous savons que le pain fait une exception aux déterminants économiques de la consommation : c'est un produit de base élémentaire pour se nourrir. Quand la population voit ses revenus augmenter, elle peut acheter des produits plus élaborés que le pain, notamment les pains dits « spéciaux ». Donc la consommation de pain baisse quand celui-ci devient plus accessible.
S'il s'agit de pains spéciaux, quand leur prix augmente, la demande de ce type de pain diminue, mais la population peut se rabattre sur le pain traditionnel . Même si le prix de ce dernier augmente, les gens continueront d'en acheter puisque c'est un aliment de base élémentaire.
En conclusion, la baisse de consommation de pain n'est conséquente de son prix seulement s'il s'agit de pains plus complexes (brioche, pain complet, etc.). Quant au pain traditionnel, la baisse de consommation serait
due à la diversification des produits alimentaires et à une évolution des habitudes alimentaires sur l'échelle d'un siècle.
Chloé Belguermi & Laëtitia Messaoudi.

12) Peut-on dire aujourd’hui que le pain reste un aliment de base de la population française ?
N’y a-t-il pas, pour les produits de base, un effet particulier, (une relation spéciale entre les prix et les quantités demandées) ? Comment se nomme cet effet et comment peut-on l’expliquer ?
Si cet effet spécial n’est plus guère constaté, cela suffit-il pour dire que le pain est devenu un produit « comme les autres » ? Justifiez…

...

.

 ...

.

 

 

 

Posté par fauriel à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Consommation et prix du pain

Nouveau commentaire